Expert
Cours 3
13 min

Trois scénarios pour l’avenir des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies ne font pas que décentraliser le monde de la finance, elles sont également appelées à changer notre façon d’utiliser Internet.

  • Le navigateur Brave et son token BAT pourraient démocratiser toute forme de publicité en ligne.

  • IOTA pourrait décentraliser le transfert de données sur l’Internet of Things.

  • La finance décentralisée (DeFi) réinvente la banque telle que nous la connaissons, sans intermédiaire. 

Dans ce cours, nous vous présentons trois scénarios d’avenir possibles pour les cryptomonnaies et la façon dont elles pourraient influencer notre utilisation d’Internet.

Si, pour la plupart des utilisateurs, les cryptomonnaies sont d’abord et avant tout une réserve de valeur, comme l’or numérique, ou un moyen d’échange, les cas d’utilisation des cryptomonnaies à long terme ne se limiteront pas aux paiements pair-à-pair et pourraient révolutionner notre utilisation d’Internet.

Trois scénarios pour l’avenir des cryptomonnaies 

Nouveau sur Bitpanda ? Créez votre compte aujourd'hui !

Inscrivez-vous ici

Le navigateur Brave et BAT pourraient décentraliser toute forme de publicité en ligne

Internet, tel que nous le connaissons en 2022, est imparfait. Comme décrit dans le cours 14 de la section Intermédiaire de notre Bitpanda Academy, les entreprises réalisent des bénéfices massifs en exploitant les données des utilisateurs et traquent nos moindres mouvements en ligne. Les annonceurs paient ces sociétés pour avoir accès à leurs trackers. Elles diffusent des publicités aux utilisateurs et le cycle se poursuit indéfiniment.

Dans les systèmes actuels, les utilisateurs sont le produit. Cependant, à l’avenir, il est possible que ce soit une tout autre histoire. Au lieu d’exiger des utilisateurs qu’ils regardent des publicités en ligne sans la possibilité de les refuser, le projet blockchain appelé Brave, que nous avons déjà présenté dans notre article sur les DApp, a rendu l’affichage des publicités facultatif.

Rémunération en BAT

En choisissant de visionner des publicités adaptées à vos préférences, vous pouvez être payé en Basic Attention Token (BAT), le token ERC20 de Brave, directement dans un wallet crypto intégré au navigateur. Même si les publicités s’affichent selon vos préférences, vous pouvez toujours bloquer tous les trackers sur tous les sites dans le navigateur. Par conséquent, la visualisation des publicités Brave n’expose jamais votre adresse IP ni aucune de vos informations personnelles à des tiers.

Bien que le champ d’action de Brave et de BAT ne se limite pas à la publicité, c’est grâce à des changements comme ceux-ci que ce modèle présente un grand potentiel de démocratisation d’Internet.

Comment ce projet pourrait-il transformer la véritable vie privée sur Internet ? Dans un avenir piloté par Brave et son token, le projet pourrait réduire considérablement la collecte de données par la publicité. L’utilisation des données liées à la publicité serait enfin transparente pour l’internaute moyen. En outre, les grandes entreprises technologiques qui dominent le marché mondial pourraient finalement être contraintes de modifier l’intégralité de leur modèle commercial consistant à vendre les données des utilisateurs à des tiers en échange d’un accès gratuit à leurs services. 

Au lieu de cela, si l’utilisation de Brave se généralise, les entreprises devraient vendre des publicités selon le modèle de Brave, qui partage les bénéfices des campagnes publicitaires entre son équipe, les annonceurs et les utilisateurs. Par conséquent, le marketing en ligne pourrait véritablement passer des usines à contenu développant des articles axés sur le référencement naturel (SEO) à des informations réellement concentrées sur les besoins de l’utilisateur. 

Après avoir récemment introduit BAT, le token natif du réseau Brave sur la Binance Smart Chain (BSC), Brave développe un exchange décentralisé (DEX) pour consolider la finance décentralisée et inciter les fournisseurs de liquidités grâce aux swaps de tokens et à la valeur ajoutée. Bien que le champ d’action de Brave et de BAT ne se limite pas à la publicité, c’est grâce à des changements comme ceux-ci que ce modèle a un grand potentiel de démocratisation d’Internet, tout comme ses pionniers l’ont envisagé.

L’Internet of Things pourrait être décentralisé

Aujourd’hui déjà, nous vivons à une époque où la popularité des appareils intelligents explose. D’ici 2050, les experts estiment qu’il y aura au moins 50 milliards d’appareils intelligents en service, tous connectés à Internet. Il est intéressant de réfléchir un instant à la quantité de données que les objets du quotidien, comme votre montre connectée, votre smartphone ou même votre thermomètre intelligent, possèdent déjà sur vous à l’heure actuelle.

Tout comme nous représentons un produit pour les sociétés internet offrant des « services gratuits », nous sommes également le produit pour les entreprises qui fabriquent nos dispositifs intelligents.

Somme toute, c’est beaucoup. Chaque appareil intelligent utilisé renvoie des données à une zone d’Internet M2M (machine to machine) appelée Internet of Things, ou en français Internet des objets. Là encore, ces données sont souvent vendues directement aux annonceurs pour un profit considérable, tout comme Google et d’autres sociétés le font avec nos données de navigation. Ainsi, tout comme nous représentons un produit pour les sociétés internet offrant des « services gratuits », nous sommes également le produit pour les entreprises qui fabriquent nos dispositifs intelligents.

IOTA et les données des utilisateurs

À l’avenir, cependant, des réseaux tels que IOTA pourraient faire évoluer cette tendance du marché dans une autre direction, qui profiterait réellement à l’utilisateur moyen. Imaginez que vous achetez une montre connectée, ou même une voiture autonome liée au DAG (graphe orienté acyclique) avec ses propres clés publiques et privées que vous, en tant que propriétaire, activez après avoir acheté le véhicule. 

Toutes les données que votre voiture transmet seraient envoyées au DAG de IOTA et pourraient y être achetées par des annonceurs. Toutefois, étant donné que vous, en tant qu’utilisateur d’un dispositif intelligent, êtes en fait propriétaire de cet appareil, vous pouvez autoriser ou interdire l’accès d’un tiers à vos données. Si l’ensemble du processus était géré par le réseau IOTA, vous pourriez, en tant qu’utilisateur, faire payer l’accès à vos données dans la cryptomonnaie MIOTA.

Toute cryptomonnaie permettant le transfert de données devrait avoir une valeur constamment basse, car sinon, il serait trop coûteux pour les entreprises et les utilisateurs de l’utiliser. Historiquement, MIOTA répond déjà à ces attentes puisque les tokens et l’ensemble du réseau IOTA ont été structurés pour devenir le futur Internet permettant aux machines de trader des données entre elles. 

La mort du Coordinateur

La mise à jour Chrysalis de IOTA a optimisé la vitesse des transactions et réduit les exigences de validation sur le Tangle afin de fournir aux entreprises une architecture flexible pour l’implémentation en préparation d’un réseau complètement trustless et décentralisé sans Coordinateur comme application de sécurisation (et de centralisation) : Coordicide marquera la « mort du Coordinateur » et introduira GoShimmer, un module de vote décentralisé, sécurisé et évolutif fondé sur la communication proactive dans le réseau.  

Redonner le contrôle de l’expérience en ligne aux utilisateurs

Les détenteurs d’appareils intelligents pourraient utiliser une option dans leur wallet MIOTA intégré qui autoriserait les paiements automatiques et récurrents à des tiers en qui ils ont confiance, sans avoir à surveiller constamment l’activité du wallet de leur dispositif. Les annonceurs seraient toujours payés, mais dans les faits, ils rehausseraient leur réputation en rendant leurs activités totalement transparentes sur le réseau IOTA. 

Pour la première fois dans l’histoire, l’Internet of Things serait démocratisé en faveur de l’utilisateur puisque tous les transferts et toutes les transactions de données se feraient en toute transparence. Ainsi, grâce à Brave et à IOTA, l’internaute moyen contrôlerait l’ensemble de son expérience en ligne, diminuant les effets néfastes du marché noir où les données des utilisateurs sont vendues. 

La finance décentralisée (DeFi) en passe de réinventer la banque

Conformément à l’idée même de décentralisation de la finance, les tokens DeFi sont en passe de changer considérablement la façon dont nous épargnons, empruntons, vendons et prêtons. 0

Souvenez-vous de la crise financière de 2008. Dans le monde entier, la spéculation effrénée sur les créances hypothécaires titrisées de toutes formes et de toutes tailles a abouti à un effondrement financier mondial. L’émergence de la technologie blockchain a été la réponse au manque de transparence et au sentiment de trahison qui ont suivi la crise. 

Services financiers décentralisés

Satoshi Nakamoto, estimant que les systèmes financiers traditionnels étaient intrinsèquement défectueux, a imaginé un système d’argent électronique immuable et sans tiers de confiance, basé sur le consensus au sein d’un réseau pair-à-pair. C’est ainsi que Bitcoin a été créé. 

Quelques années plus tard, les applications financières décentralisées (DeFi) fonctionnant sur des réseaux blockchain publics font passer les services financiers décentralisés au niveau supérieur. L’objectif est de réduire encore plus le nombre d’intermédiaires tels que les banques et autres institutions financières, ainsi que de diminuer les risques de contrepartie et les coûts d’évaluation des risques. 

La plupart des applications DeFi sont basées sur des smart contracts dans le réseau Ethereum. Les termes de l’accord entre les épargnants, les emprunteurs, les vendeurs et les prêteurs sont transparents, accessibles et automatiquement exécutés selon les conditions encodées dans un contrat. La DeFi permet un traitement rapide des transactions et réduit généralement de manière considérable les coûts de transaction.

Les organisations autonomes décentralisées (DAO) sont des structures d'entreprise numériques dans lesquelles les membres votent sur des processus, les établissent et passent des commandes via une base de données décentralisée. Les DAO constituent l'épine dorsale des services financiers décentralisés (DeFi) et un élément fondamental de l'avenir des marchés financiers.

Le nombre de projets et de cas d’utilisation de DeFi évolue rapidement. Examinons brièvement deux d’entre eux.

Qu’est-ce qu’un DEX ?

Alors que la majorité des traders de cryptomonnaies préfèrent encore utiliser des exchanges de cryptomonnaies centralisés (CEX), les exchanges décentralisés (DEX) gagnent en popularité. Comme leur nom l’indique, ils permettent le trading pair-à-pair sans l’intermédiaire d’une plateforme. Les transactions sont effectuées avec des wallets non dépositaires, ce qui signifie que les traders sont responsables de leurs propres transactions et wallets, ainsi que de leurs clés publiques et privées. 

SushiSwap, avec son token de gouvernance SUSHI, est l’un des projets les plus populaire dans le monde des DeFi fournissant un exchange décentralisé. Il s’agit d’un projet communautaire qui a été créé à partir d’un fork du projet Uniswap et qui présente un système AMM (Automated Market Making). Cet AMM apporte de la liquidité à l’exchange via des pools de liquidité créés en incitant les utilisateurs à déposer des actifs sous forme de cryptomonnaies sur des smart contracts. Dans ce cas, un utilisateur ayant effectué un dépôt joue le rôle de fournisseur de liquidités via le prêt de ses cryptomonnaies. On appelle ce processus le « yield-farming ». En retour, il est récompensé par des intérêts.

Grâce au prêt de leurs cryptomonnaies, les utilisateurs qui déposent des actifs jouent le rôle de fournisseurs de liquidités. C’est ce qu’on appelle le « yield farming ». 

Gouvernance du réseau

Cependant, comme de nombreux autres tokens DeFi fonctionnant sur la blockchain Ethereum, SushiSwap permet également aux détenteurs de SUSHI d’exercer une gouvernance du réseau en échange de récompenses monétaires ou d’autres avantages. C’est pourquoi les tokens représentant le pouvoir de vote dans un réseau sont également appelés « tokens de gouvernance ». La gouvernance peut consister à faire des suggestions ou à voter sur des questions de changements de protocole. Dans certains cas, ce genre d’organisation peut également avoir l’effet inverse à celui recherché. Par exemple, un petit groupe d’utilisateurs peut détenir une grande partie des tokens, ce qui entraîne une centralisation de la distribution et peut nuire à un protocole. 

Décentraliser les marchés prédictifs avec Augur

Augur est un autre projet DeFi, il s’agit à la fois d’un protocole pour la création de marchés prédictifs sur la blockchain et d’une DApp pour ces marchés prédictifs. Les utilisateurs d’Augur sont payés pour acheter des actions (« stakes ») dans les résultats d’événements du monde réel en faisant des prédictions correctes concernant ledit résultat. Cela peut concerner le cours des actions, les produits dérivés, les événements sportifs, les décisions économiques/politiques, etc. Un utilisateur est payé s’il achète les actions du « bon » résultat. 

Le protocole d’Augur est un ensemble de smart contracts Solidity déployé via la blockchain Ethereum. Si une partie est intéressée par un pari, elle en achète des actions par le biais du smart contract, au lieu d’un intermédiaire central, qui verse ensuite les bénéfices une fois que le résultat est clair. Le smart contract stipule que si deux parties misent sur un résultat, elles doivent bloquer les fonds pour payer leur prédiction ou parier sur à peu près n’importe quel événement pour éviter d’être en défaut. 

Le smart contract stipule que si deux parties misent sur un résultat, elles doivent bloquer les fonds pour payer leur prédiction ou parier sur à peu près n’importe quel événement pour éviter d’être en défaut. 

Grâce à son mécanisme, Augur et ses tokens REP pourraient un jour servir de modèle pour tous les marchés financiers et bien d’autres. 

Maintenant que vous comprenez comment les cryptomonnaies et les tokens bouleversent le monde de la finance, découvrez ce qu’est la finance décentralisée dans le cours 14 de la section Expert de la Bitpanda Academy. Vous pourrez aussi en apprendre plus sur les rouages de la blockchain dans notre prochain article sur les arbres de Merkle.

AUTRES LECTURES

LIVRES

  • Le Grand, Paul - Guide d’investissement en cryptomonnaies : L’avenir de la blockchain, du trading intelligent, mining de Bitcoin et Ethereum;

  • Beddiar, Karim - Blockchain pour l’énergie - Principes et mise en œuvre dans la ville du futur ;

  • Leporcher, Yves-Michel ; Goujon, Frédéric ; Chouli, Billal - Les Blockchains : De la théorie à la pratique, de l’idée à l’implémentation

  • Zuboff, Shoshana - L’âge du capitalisme de surveillance

LIENS

Cet article ne constitue en aucun cas un conseil en investissement ni une offre ou une invitation à acheter des actifs financiers numériques.

Le présent article est fourni à titre d'information générale uniquement et aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n'est faite et aucune fiabilité ne doit être accordée quant à l'équité, l'exactitude, l'exhaustivité ou la justesse de cet article ou des opinions qui y sont contenues.

Certaines déclarations contenues dans cet article peuvent concerner des attentes futures fondées sur nos opinions et hypothèses actuelles et comportent des incertitudes susceptibles d'entraîner des résultats, performances ou événements réels différents de ces déclarations. 

Ni Bitpanda GmbH, ni aucune de ses filiales, conseillers ou représentants ne peuvent être tenus responsables de quelque manière que ce soit en relation avec cet article. 

Veuillez noter qu'un investissement dans des actifs financiers numériques comporte des risques en plus des opportunités décrites ci-dessus.